La question bantoue ?

La question que resoulève mama Likembe ci-dessous est-elle bantoue ?  L’expérience bantoue à l’intérieur du Congo n’est-elle pas à l’image de l’image de l’expérience congolaise en Afrique Centrale ?
Nous tentons un complément de réflexion à nos livraisons antérieures, nous et maman Likembe, sur la radio du Projet 2014, un groupe de discussion initié par nous sur Skype ; en espérant ainsi prévenir, plutôt d’avoir difficile à guérir si rien ne commence à se faire aujourd’hui.
Pour ce faire, notre conviction reste que les congolais se mettent autour d’une table pour :
1. décider de quoi faire de la RDC héritée de l’indépendance factice de 1960 et
2. décider du comment faire ce que l’on aura résolu de faire, ensemble, démocratiquement.
A défaut de le faire, la guerre continuera pour 20 à 30 ans encore, avant que l’on ne se rende compte combien il était facile d’éviter le pire par le dialogue vrai, dont son incapables les hommes que nous avons jusqu’ici commis à la gestion de la chose publique en RDC !

[02:48:05] Likembe: *************************************

Peuple bantou , bo fungola miso! Radio bendele ezali radio ya ba soudanais!  Ba soudanais sont parmi le peuple minoritaire du Congo. Sachez que les peuples minoritaires sont unis entre eux càd les soudanais, les nilotiques et les chamites hima tutsi. Radio Bendele et leur chef d’APARECO  soudanais, ba vandi kaka ba distraire batu mpo na traîté de Nice or  Rwandais Kabila  nde mutu azali ko exploiter Ile de Mateba  na moment oyo. Kabila awuti ko signer traité d’ Addis Abeba, moto alobi te ! Ezali ko intéresser radio Bendele te! Mais  mpo na radio Bendele kaka Ile de Mateba oyo UDPS oyo nanu azui pouvoir te, balobi kaka UDPS ateki yango. Balingi kolanda Traîté ya plus grave oyo ya Addis  ABEBA TE kaka ya Nice oyo ezali sans effet. Chers compatriotes Bantou, bo fungola miso, bino mpe mokili emonaka bino trop gentil. Trop bon trop couillon !Ba soudanais ba niokoli ba bantou eeee ! Bofungola miso ! Soudanais Ngbanda asi aniokolaki biso na 2 ème république.  Lelo ba infiltrés biso ba bantou  ba ko kosa biso eeee ! Basangani na ba tutsi mpo na ko boma biso eee ! Radio mille colline ezo finga ba bantou ! Botelema eeee ! Peuple Bantou botika  kolala ! Radio Bendele Ya ba SOUDANAIS ezali ko sasa ba bantou! Ba Soudanais ba tomboki eeeeeeee Bantou telemaaaa !  Ba soudanais ba vandi ko finga biso , est ce que bomoni ba ko finga ba tusti?  Te ! bako finga kaka ba congolais  oyo bazali ko bunda mpo na Congo. Radio Bendele ya ba soudanais peuple minorité ya congo , bako finga biso ba bantou, botelemaaaa ba niangalakata basakani na biso mpo to lakisi bango bolingo

*******************************************

Nous l’avions déjà annoncé et maman Likembe aussi (http://projet2014.com/2011/12/30/tous-les-congolais-ne-sont-pas-des-bantous/, http://projet2014.com/2013/02/18/rdc-bantous-contre-chamites-soudanais-et-nilotiques/) : après la lutte contre l’imposture, la trahison, la dictature et la médiocrité en RDC, la prochaine lutte ne sera contre nos tribalismes, discriminations éthniques, racismes !
Maman Likembe voit loin et s’acquitte d’un devoir national, même si nous pensons qu’elle tombe par moment dans l’exagération et l’erreur, lorsqu’elle nous prend par exemple pour un burundais.  Qu’à cela ne tienne !
Notons qu’elle a raison de prier les bantous de voir plus loin que leurs nez en tant que majorité de notre population, congolaise et centre-africaine, mais politiquement  mal partis dans tous nos pays de l’Ouest à l’Est de l’Afrique : Congo, Uganda, Rwanda, Burundi, Kenya, Tanzani et que sais-je encore…  Kasavubu a échoué, Kabila aussi !
Il est donc important que le peuple bantou s’efforce de redorer son image.  Non pas en tirant sur tout ce qui bouge, mais en faisant montre de plus d’initiative, d’excellence et d’autorité que par le passer.
Ne pas agir de cette façon là contraindra les bantous à vivre dans la frustration, dans des jérémiades tantôt justifiées, tantôt injustifiées, dans des rancoeurs et des haines et des jalousies parfois, dans un sentiment d’injustice voire même de révolte.
Le Congo est dirigé par des alliances que la plupart des congolais ignorent éperdûment.  La conséquence en est que bien de déboires nous arrivent parce que nous ne connaissons pas bien notre histoire profonde, non plus que nous ignorons, à notre tort, ce qui se passe dans les coulisses de la politique.
Pendant que DES nilotiques s’organisent très activement, pendant que DES soudanais recherche tout aussi activement l’affirmation de leur identités respectives et exploitent des alliances historiques concluent avec DES nilotiques, il faut souligner avec maman Likembe que le bantous donnent l’impression de ne pas prendre conscience du danger qui les guete.  Il n’est pas ici d’une disparition prochaine des bantous, mais il est ici question de leur domination par la minorité des non-bantous, qui fait mal à ceux qui en ont déjà pris conscience, et qui fera de plus en plus mal à ceux qui ouvriront leurs yeux de plus en plus sur la réalité de l’hégémonisme, mieux, de l’ascendance politique des non-bantous.
Logiquement, les non bantous étant majoritaires se liguerons d’autant plus facilement qu’ils héritent de nombreuses alliances passées par leurs aïeux entre eux depuis bien avant la colonisation et qui ont été, malheureusement, mal exploitées par le mobutisme notamment.
Il faut cependant souligner que des aliances ont aussi existées entre bantous et non-bantous.  A notre connaissance, elles non plus n’ont pas encore été suffisamment et positivement exploitées pour la cause de l’unité de la nation congolais ni pour la cause de la pacification
Seule, à notre connaissance, le Projet 2014 et récemment la 3ème Voie, sont les seules voies qui s’élèvement pour souligner la nécessité de mettre en valeur notre diversité culturelle pour la cause de l’indépendance de la RDC et non pour la cause de sa destruction comme le fit le mobutisme.
En effet, sans prendre des détours, depuis décembre 1999, nous proposons à notre nation le remplacement de notre république, lit favoris de la dictature, de la colonisation et de l’imposture, par une union d’états indépendants basés sur les affinités culturelles de nos peuples, suivant un schéma à 5 étapes de 10 ans chacunes (http://www.paluku.net/2014), afin de permettre à tous, bantous, pygmées et non bantous, de retrouver notre dignité perdue par le fait de la trahison persistante de nos aïeux depuis l’esclavage jusqu’à ce jour, en passant par la colonisation, la dictature et enfin, l’imposture à son couronnement.
La vérité est que la condition sine qua none, pour faire la paix en RDC, n’est pas seulement celle de traduire l’imposture en justice, mais elle est celle de la prise en main de notre destiné, tous ensemble : majorité bantous, minorité non-bantoue.
Ne pas vouloir le faire, c’est compromettre l’avenir d’une majorité qui continuera à se plaindre de ses turpitudes ; comme nous congolais, en tant que nation, le faisons ajourd’hui, au centre de l’Afrique où nous sommes une majorité écrasante, mais subjuguée par quelques infimes nations malicieuses !
Qu’on ne s’y trompte pas : la majorité se réveillera.  D’ici là, la minorité peut préparer la paix et non pas investir dans la construction d’une rancoeur qui tôt ou tard aura des conséquences incommensurables !
A bon entendeur, salut !

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

Ingénieur civil électricien de l'orientation électronique Président de l'ASBL Echanges Afrique-Europe
Cet article a été publié dans Cultures, Peuples, Politique, Politique africaine, Politique congolaise. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s