La traîtrise est-elle africaine ?

La traîtrise est-elle africaine ?  Par plusieurs fois en effet, nous constatons que l’africain trahit son propre frère africain.  A la traîte des esclave, nos chefs noirs se firent les complices des arabes et des occidentaux.  Pendant la colinisation, plusieurs colonisés se virent tuées des mains des colonisées au service des colonisateurs.  Aujourd’hui, nos dictateurs sont à la soldes des pays néocolonisateurs et nos peuples sont poussés à l’exil.  Forcés à l’exil, pour laisser place à des pilleurs qui exploitent la crédulité de nos peuples ignorants.  Les récentes situations en Afrique Centrale sont interpellantes.

Les seleka ont été poussés au désespoir. Cela ne justifie pas qu’ils se livrent, eux aussi, à la tuerie, à l’arbitraire. Ils commencent de ce fait leur règne avec une mauvaise note. Ils ne sauront pas organiser une justice digne de ce nom. Parce qu’ils devraient alors commencer par se juger eux-mêmes pour les personnes mortes innocemment, sur les champs de bataille et ailleurs, par le fait de leur démarche. Ils ne sauront pas non plus organiser l’économie. Parce qu’ils doivent désormais payer les dettes des pays amis qui les ont aidés à prendre le pouvoir, les mains ensanglantées. Et tout cela, avant de ne penser à nos frères centrafricains, etc. Ces frères qu’ils se sont préparés à aller tuer !

Quant aux sud-africains, ils viennent de se trahir et de trahir l’Afrique. En s’engageant dans une lutte où les ennemis ne sont pas des non-africains, mais des africains, c’est une choix de trahison qu’ils firent. Leur cupidité les a donc amenés à sacrifier des centrafricains au profit d’étrangers. C’est moche que cette nouvelle traîtrise de l’homme africain par l’africain lui-même. C’est comme si l’esclavage, la colonisation, la dictature et l’imposture ne suffisaient pas encore sur notre continent !

La réalité est pourtant qu’au Nord, comme au Sud, les citoyens se laissent mener au supplice par leurs propres frères.  Par ces hommes qu’on appelle politiciens.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

Ingénieur civil électricien de l'orientation électronique Président de l'ASBL Echanges Afrique-Europe
Cet article a été publié dans Colonisation, Cultures, Dictature, Esclavage, Guerres, Trahison. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s